Top 10 Turquie

1 ) Sunrise and sunset time au sommet du Nemrut Dagi !

Au Sud-est du pays culmine le Nemrut Dağı, une montagne de l’Anti-Taurus dont le sommet, coiffé de géants de pierre, culmine à 2 200 mètres d’altitude. Ce site grandiose, au cœur de l’Anatolie centrale, domine la vallée de l’Euphrate et du Tigre. Le roi mégalo Antiochos 1er se fit ensevelir pour reposer auprès des dieux, en l’an 31 avt J.C. Assister au lever et au coucher du soleil et vivre un instant sans intention ni réflexion relève presque du mysticisme. Découvrir, seconde après seconde, la lumière inonder les vallées et dévoiler à nos pieds la Mésopotamie, berceau de l’humanité…

 

2 ) Trek dans l’ALADAĞLAR

L’Aladağlar est le massif le plus élevé du Taurus central et ses plus hauts sommets culminent à 3700 m d’altitude. Tutoyer les Dieux et être comme pris de vertige dans ces somptueuses étendues aériennes, où l’on perd tout repère et où le temps se suspend… attention à ne pas se laisser surprendre par la nuit car même l’été les nuits sont fraîches, à moins d’être l’invité privilégié des rares yourtes de bergers, qui ne sont pas sans évoquer celles d’Asie-centrale. Ces montagnes sèches et désertiques aux sommets abrupts sont incontournables pour les amateurs de randonnées, d’alpinisme et de lacs glaciaires (eh oui, qui l’eut crû !).

 

3 ) La belle Istanbul

À cheval sur deux continents – Europe et Asie –, la belle Istanbul à toujours été au centre de toutes les attentions. Elle fut la Byzance des Grecs, la Constantinople de l’Empire romain d’Orient puis la capitale des sultans ottomans. Entre deux rêves, deux rives, cette ville aux milles visages fascine. Une chose est sûre, si nous lui consacrons du temps, elle nous contera bien des merveilles… Véritable théâtre de rue !

 

4 ) Cappadocia

Au cœur des plaines austères d’Anatolie, la Cappadoce semble tout droit sortie des contes de fées…  ou est-ce le soleil, si fort, qui nous égare dans les sombres méandres de notre inconscient, faisant ainsi surgir des formes phalliques surréalistes ? Avec le temps, l’érosion de la roche a façonné milles et une cheminées de fées, à chacune ses formes et ses couleurs. Dans ce paysage lunaire, des hommes d’un autre temps ont bâtis des habitations troglodytiques et des églises décorées de fresques byzantines, nous rappelant que la Turquie fut un des berceaux du christianisme.

 

5) Nager avec des tortues marines sur la côte Lycienne

Nager au plus près des tombes lyciennes immergées dans les eaux cristallines de la méditerranée (parmi un banc de poissons-touristes !), s’en détourner et se retrouver seuls au monde, nez à nez avec de grandes tortues marines dans la baie de Kekova ! La tortue caretta-carretta est une espèce menacée, elle mesure un mètre en moyenne et pèse plus de 100 kg. Oh oui, si on est inventif et aventurier, la côte méditerranéenne turque regorge de petits coins paradisiaques encore sauvages (!) et Mehmet, le vendeur de tapis, en connait tous les secrets…

 

6 ) Le site d’Ephèse

S’il y a un site antique à ne pas manquer en Turquie, c’est bien celui-ci ! Cette incroyable cité antique nous plonge au cœur de l’époque gréco-romaine. Il serait presque aisé d’imaginer les 250 000 milles habitants qui faisaient de cette ville un des plus grands carrefours de l’époque. Débattre des affaires de la cité à l’Odéon, assister aux tragédies du Grand Théâtre, étudier à la Bibliothèque de Celsius, méditer sur les latrines publiques, admirer un combat de gladiateurs ou prendre son pied au lupanar…  Non décidément, l’éphésien n’avait rien à nous envier !

 

7 ) Le Delta de Dalyan

Les méandres des eaux ornées de roseaux, les rangées de bateaux et les tombeaux des rois creusés dans les falaises, il règne à Dalyan comme un air d’Extrême-Orient. A l’embouchure du delta, la plage protégée est un refuge pour les tortues de mer et les crabes bleus. Le beau site de Kaunos réserve bien des surprises pour les un tantinet casses-cou qui prennent de la hauteur.

 

8) La ville d’Amasya

Sur la rive gauche du pont, Amasya La Moderne scrute attentivement Amasya La Vieille. Toutes deux se font face, animées par une certitude commune : « il va falloir cohabiter ». La vieille ville d’Amasya est un vrai petit bijoux, la moderne est un brin plus chaotique. A la nuit tombée, la citadelle, les charmantes maisons ottomanes et les tombeaux des rois creusés à flan de falaises s’illuminent et nous laisse sans voix… La magie fait effet !

 

9) Randonnée au cœur de la vallée d’Ihlara

Un verre de lait chaud de brebis à 7h du matin, offert par un garde champêtre pour nous donner des forces, et hop (!) c’est parti pour une journée de marche au rythme de l’eau qui s’écoule. Lorsque le tronçon un peu touristique du canyon est derrière nous, le reste du sentier est merveilleusement tranquille et sauvage. Dans cette végétation abondante, des agriculteurs d’un autre temps labourent leurs champs et des bergers font paître leurs troupeaux. La vallée d’Ihlara fut le lieu de retraite privilégié des moines byzantins comme en témoigne les ruines d’églises troglodytiques peintes au VI. s.

 

10 ) Safranbolu, l’Ottomane

Le parfum du passé nous embaume dans les ruelles sinueuses de Safranbolu, ville ottomane la mieux préservée du pays. Déambuler parmi les vieilles demeures en bois appelées Konak tout en s’imprégnant de l’ambiance un brin austère. Le temps semble n’avoir aucune prise… ni sur l’architecture, ni même sur les habitants de la ville du Safran, épice la plus précieuse au monde !

Une réflexion sur “Top 10 Turquie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s